Sedat Adiyman raconte dans cette interview ses multiples casquettes, son livre sur l’innovation collaborative, ses astuces de gestion des tâches et sa communication authentique avec les outils digitaux.

J’ai rencontré Sedat Adiyaman, Think2make – manufacture d’idées, lors d’un start-up week-end en 2012 ou 2013 à Neuchâtel. Aujourd’hui, j’ai discuté avec lui en vidéo, car je souhaite partager avec vous :

Sedat raconte comment il démarre ses projets de manière spontanée. Il nous explique de quelle manière ils ont démarré Coworking Neuchâtel et leur livre, ainsi que sa manière de travailler et communiquer.

Comment avez-vous démarré le coworking ?

On se connaissait depuis quelques minutes, on venait de se rencontrer dans un café où on travaillait. On s’est fait confiance, on a démarré avec un “minimum viable product” et avec un petit loyer. Aujourd’hui, Coworking Neuchâtel c’est 147m2, bientôt 230m2, et 30 coworkers. L’inauguration aura lieu le 1er mai (infos ici).

Sedat, tu es un entrepreneur multifacette, auteur, formateur … qu’est-ce qui te fait gagner ta vie ?

Je suis un facilitateur d’innovation avec Think2make. Les clients viennent avec une problématique (grandir, simplifier les processus, créer un nouveau business model). Nous les accompagnons par la facilitation d’innovation. Notre processus d’innovation est très efficient et il inclut les bonnes compétences en provenance de notre réseau. On crée alors un environnement de travail avec notre client et son équipe. On fait beaucoup d’essais/itérations très rapides.

Ça fonctionne vraiment bien quand on veut faire quelque chose qu’on n’a jamais fait jusqu’à maintenant. On est complètement dans les méthodes de créativité, mais on va au-delà des idées. On cherche à concrétiser. De la pensée aux faits, à l’action.

Comment avez-vous écrit votre livre ?

On a travaillé avec la maison d’édition de Manuel (Greyscale press) et Amazon. On a vraiment pu réduire le temps de réalisation du livre. En travaillant par itération, un peu comme je le fais avec mes clients Think2make.

En commandant à chaque fois quelques copies, on a vraiment pu l’améliorer au fur et à mesure. C’est l’impression à la demande, de l’auto-édition. On travaille avec de nouveaux modèles. Et cela bouleverse la manière dont on écrit un bouquin.

Avec Manuel, nous avons écrit de manière collaborative et à distance, avec un logiciel open source (cité à la fin du livre). Là, on a vraiment pu avancer sans se rencontrer et c’est vraiment top. Le projet a pris un an et ce sont les trois derniers mois où nous avons finalisé le bouquin.

Donc de quoi parle ce livre ? De ta méthode de travail ?

Exactement. Les 5 premiers chapitres parlent de comment innover de manière collaborative et le 6e est une étude de cas. Il y a toutes les étapes pour que le lecteur puisse lui-même implémenter une nouvelle idée sur le terrain.

Si vous souhaitez commander le livre de Sedat, c’est par ici.

Comment fais-tu pour gérer tes différentes facettes ?

Je crois que je suis un excellent planificateur, même avec mes 15 minutes constantes de retard. Le week-end, je fais un compte rendu de ma semaine et je planifie des rendez-vous et des rendez-vous avec moi-même. Moins je laisse de temps à une tâche, plus je suis efficace.

Pour moi, il y a quatre façons de réaliser une action, j’en parle dans le livre :

  1. Ne pas faire
  2. Laisser faire
  3. Faire faire
  4. Faire

Est-ce que tu peux toujours faire passer ton message, ton authenticité ?

Dans le cadre de Think2make, mes clients sont des décideurs, directeurs, entrepreneurs. Ce sont souvent des petites structures. Je pense à tous les acteurs rejoignant le projet.

Plus on créée une relation saine depuis le début, et on dit ce qu’on pense, on est transparent; mieux ça marche. Et même si on n’obtient pas de mandat.

En créant cette relation en base de projet, sincère et humaine, on résout très souvent des contraintes. On créée un climat de confiance.

Avec Coworking Neuchâtel c’est différent. Pour moi, les coworkers sont des amis ou des relations professionnelles. On est dans une vraie relation, sincère avec les personnes, sans regard  économique et sans enjeux. On s’entraide, on partage.

Sedat, tu es 100% authentique ici avec nous, est-ce que tu es aussi comme ça dans ta communication ?

Avec Think2make, j’utilise la newsletter et ça fonctionne bien, une fois par mois. Les gens en reçoivent tellement, que moi personnellement, je n’ouvre que celles qui m’offrent de la valeur.  Alors, je souhaite apporter de la valeur, j’écris moi-même.

S’ils investissent 1 minute avec moi, je veux qu’ils en gagnent 60!

Et les réseaux sociaux ?

Je réfléchis pas mal. Je suis hyper nul avec Insta, pas terrible avec Facebook. Linkedin est performant et pertinent pour Think2make. Avec Coworking Neuchâtel, on n’est pas sur Instagram, mais sur les autres.

Merci, Sedat, pour ton temps et ton partage en toute spontanéité et transparence sur ta manière de vivre ton entrepreneuriat!

Soyez vous-même dans votre job et avec vos relations, et dans votre communication, ça vous facilite bien la vie !

PS : En fin de vidéo, Sedat nous fait visiter l’espace de Coworking Neuchâtel.

Acticle précedent

Combien coûte une page Facebook entreprise ?

Article suivant

Guide de la publicité sur Facebook pour PME

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *