Vous me direz que c’est une évidence : « pas de bases de données clients, pas de newsletters ». Toujours est-il que ce n’est pas la première chose à laquelle une entreprise ou indépendant pense quand il souhaite mettre en place sa newsletter. Il se dit plutôt, quelque chose comme :  « je vais envoyer des informations à mon carnet d’adresse ».

Soit. C’est une bonne idée en soi. Sauf que, ce n’est pas aussi simple. La loi punit le spam. Et si vous décidez d’envoyer régulièrement des informations à des personnes qui n’ont pas désiré les recevoir, vous êtes assimilés à spammeur (vous en saurez plus dans cet article de novembre 2011).

Donc comment devez-vous construire votre fichier d’adresses e-mails ?

Voici ci-dessous une liste non-exhaustive de quelques bonnes pratiques que je vous recommande d’adopter pour mettre en place votre base de contacts pour votre newsletter :

  • Ajoutez un champ d’inscription à votre newsletter sur votre site (une fois que vous aurez choisi un outil. Voici quelques exemples : Feedburner pour le basic, et les outils plus pros comme MailChimp ou Aweber).
  • Demandez à votre carnet d’adresses mails de s’inscrire à votre newsletter (via le champ de votre site).
  • Insérez par exemple un « pop-up » en page d’accueil sur votre site pour stimuler les inscriptions.
  • Mentionnez votre e-newsletter sur vos supports de communication (e-mail, papier en-tête, flyers, documentation, etc).
  • Rappelez aux visiteurs de votre site de s’inscrire pour ne manquer aucune information / promotion / exclusivité.
  • Dans tous vos concours, contacts clients, etc. mentionnez la fameuse case à cocher « oui, j’aimerais que valeriedemont.ch me tienne informé par e-mail de ses nouveautés » (par exemple).

Ces points peuvent vous sembler une évidence. Il n’en reste pas moins qu’ils fonctionnent.

L’opt-in et le double opt-in c’est quoi ?

Il s’agit de pratiques visant à valider que vos lecteurs souhaitent réellement recevoir vos contenus newsletters. Pour ce faire, vous leur demandez de s’inscrire, dans ce cas il s’agit de l’opt-in (adhésion).

Dans le double opt-in, votre lecteur reçoit un e-mail dans sa boîte de réceptoin, suite à son inscription, lui demandant de valider son adhésion à votre e-mailing.

Quels sont les avantages de l’adhésion aux e-mailings ?

L’avantage de l’opt-in est simple : il vous permet de ne pas être considéré comme un spammeur. Le lecteur souhaitant recevoir votre lettre d’information d’une part, et d’autres parts, vous pouvez ainsi vous créez une grande liste facilement (en un seul clic). Vous conservez donc dans votre base de données une trace de l’inscription.

A noter qu’on parle d’opt-in passif si vous avez préalablement cocher la case « je souhaite m’inscrire… » et inversement.

Pour le Double Opt-In, les avantages sont :

  • permet d’avoir une base de données avec des adresses e-mails validées et propres (puisque le souscripteur reçoit un e-mail lui demandant de procéder à la validation de son inscription via son adresse e-mail saisie préalablement).
  • théoriquement, votre lecteur valide une seconde fois qu’il souhaite recevoir vos informations. Il est donc fortement intéressé.

Dès lors vous avez un taux d’ouverture plus élevé

Attention toutefois à ce que votre e-mail de confirmation arrive rapidement. Si tel n’est pas le cas, votre souscripteur peut oublier de valider son inscription et il est donc perdu. Il vous incombe de veiller à ce que le délai soit rapide, et deuxièmement, il faudrait mettre en avant l’action à entreprendre dans ce mail de confirmation. Comme vous le voyez sur l’image ci-dessous (imaginez ce mail au milieu de dizaine d’autres dans votre boîte de réception), on ne voit pas clairement qu’il faut cliquer sur le lien.

Même si l’internaute a de plus en plus l’occasion de pratiquer le double opt-in, ne vous en remettez pas uniquement à son bon vouloir, et mettez toutes les chances de votre côté. En mettant par exemple l’action en surbrillance.

A vous de mettre en pratique ces conseils !

Acticle précedent

Le succès de vos e-mailings !

Article suivant

Facebook : comment augmenter votre nombre de personnes qui en parlent

5 Commentaires

  1. 20 juin 2012 at 10 h 25 min — Répondre

    Je me permets une petite remarque concernant le double opt-in. Celui-ci est légalement obligatoire. Le simple opt-in ne suffit pas. De plus, il est interdit de pré-cocher une case du style « Je souhaite m’inscrire à la newsletter ». L’internaute doit lui-même cocher la case. Et, à l’inverse, il est interdit de mettre une case non cochée « Je ne souhaite pas m’inscrire à la newsletter ».
    Pour finir, Soshake est une solution intéressante pour mixer les partages sociaux à une inscription à une newsletter : http://up2social.com/soshake/.

  2. 26 juin 2012 at 11 h 23 min — Répondre

    Merci David pour promouvoir notre solution Soshake.

  3. […] (Opt-In). Une case pré-cochée sur votre site internet ne fonctionne pas non plus (Opt-out). La bonne pratique veut que vous insériez la question sur votre site Internet par exemple dans un formulaire de […]

  4. […] il faut d’abord qu’elle ne soit pas identifiée comme un spam, vous devez avoir une bonne base de contacts, puis rédiger un sujet accrocheur. Webmarketing & co’m vient de sortir un nouvel article […]

  5. […] est clairement d’augmenter les likes et de récolter des adresses e-mails en opt-in pour leurs newsletters […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *