Les packs valeriedemont.chPour les petites entreprises, la newsletter représente un moyen très efficace de communiquer ses prestations à ses clients. Le succès de vos e-mailings dépend de bonnes pratiques.

En Suisse romande, la newsletter ou l’e-mailing si vous préférez rencontre toujours beaucoup de succès. C’est ce qu’a révélé notre étude sur « les Romands et le 2.0 » : 2/3 des internautes interrogés n’en lisent qu’une partie. Leur choix s’effectue selon le sujet des e-mailings reçus.

Vous et moi sommes inscrits à une quantité de newsletters que nous avons désirées recevoir : combien en lisez-vous par jour ? Répondez sérieusement ;-). Nous recevons aussi chaque jour des e-mails non désirés ; pourriels, spams : est-ce que vous ouvrez ces e-mailings ?

A partir de là, je pense que si vous envoyez des e-mails en copie cachée à votre carnet d’adresses, vous voyez clairement où je vous amène : une newsletter efficace répond à plusieurs conditions :

  • L’inscription désirée du destinataire : rajoutez un champ d’inscription à votre site. Ainsi, vous aurez une base de contacts de qualité. Certes vous enverrez en moins grandes quantités vos e-mailings, et vous aurez tout autant de succès. C’est la différence entre le marketing de masse et le one-to-one (si je peux généraliser ainsi). Saviez-vous qu’un sujet avec le signe « % » ainsi que le « tu/vous » obtient un meilleur taux d’ouverture ?
  • Soignez votre sujet : l’objet de votre e-mailing ainsi que l’émetteur sont les premières choses que voient le destinataire.
  • Une présentation à la hauteur de vos prestations et de votre image : les outils comme Mailchimp vous permettent de réaliser des newsletters très professionnelles en un clin d’œil.
  • Un contenu de qualité : toujours et encore.

Avant de vous lancer dans l’envoi de newsletter, je vous recommande de penser à vos objectifs et vos cibles. Pour quoi, quand et à qui allez-vous envoyer ces e-mailings ?

  • Clients, prospects, prescripteurs, partenaires, fournisseurs, etc.
  • Une fois par semaine, jour, mois, année ?
  • Pour communiquer ? Pour vendre ? Pour fidéliser ? Pour générer du trafic sur votre site ? Pour avoir des inscriptions à un événement ? Etc.

Rien qu’en répondant à ses trois points vous verrez déjà plus clairs sur le contenu de votre newsletter, les liens à y insérer, des éventuelles images, etc.

A vous de jouer et de choisir de compléter votre plan d’actions 2013 avec une newsletter !

Acticle précedent

Google Alert : un outil pour gérer votre e-reputation

Article suivant

Entreprise, analysez la satisfaction de vos clients pour vous améliorer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *