+
Blog

Être d’un cycle de transformation (travail) lent ou rapide

cycle de travail lent - valerie demont

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été super-active voir « anticipatrice » au maximum. J’anticipais parfois tellement que je ne vivais même plus dans l’instant. J’étais à fond dans le faire… probablement pour avoir, par peur de manquer ou parce qu’en faisant tout le temps j’existais.

Aller trop vite et Être arrêté

Sauf qu’un jour, la vie m’a rattrapée. En fait pour être tout à fait honnête: à plusieurs reprises la vie m’a rappelée à l’ordre, à ce qui est juste pour moi. Plusieurs burn-out, différents accidents de voiture, l’injustice de la fécondation in vitro,  le décès de mon père, puis de mon père de travail, puis de mon parrain, et entre-temps, le trio magique au niveau du genou droite… et puis ponctuellement divers petits maux/mots provenant du corps…

Que ce soit les événements de la vie ou le corps, il y a des déclencheurs. Vous savez de quoi je parle…

Faire et avoir…

Bien travailler à l’école pour avoir des bonnes notes, jouer à son maximum pour gagner, travailler pour gagner sa vie, se loger, se nourrir, se vêtir, payer des impôts, s’assurer, etc. Et puis travailler plus pour mieux gagner sa vie, avoir une belle voiture, une belle maison, un chalet à la montagne, un treizième salaire, une prime, un bonus… changer de voiture, déménager, prendre une plus grosse maison, voyager plus loin, plus cher, montrer qu’on a réussi, qu’on est comme nos pairs, consommer à tout va, bref… grimper dans la pyramide de Maslow… et une fois arriver au sommet… se demander qu’elle était l’objectif…

Être, devenir, vouloir, …

Être, devenir soi-même, s’incarner pleinement… c’est une transformation pour accéder à son être profond, le réveiller, le révéler et l’intégrer pleinement dans le faire et avoir.

Vouloir, c’est pouvoir. Oui, jusqu’à un certain point. Ouvrir ses chakras, laisser venir les informations, être conscient des opportunités et des synchronicités fait partie du « vouloir » et donne l’accès au pouvoir. C’est la condition sine qua non.

Il n’y a pas de hasard: je viens de raccrocher le téléphone avec une personne qui souhaitait développer sa visibilité, car elle se trouvait méconnue.

On parle de LinkedIn, et elle me sort toute une panoplie de raisons pour lesquelles cela ne peut ni fonctionner pour elle, ni fonctionner pour ses clients. Puis, on parle de créer du lien, mais non, en fait ce n’est pas un petit nombre qu’elle veut c’est un grand nombre de liens, des clics, de la notoriété. Donc on reparle de contenus, de SEO, de SEA, etc. et finalement, non, elle m’annonce avoir meilleur temps de faire comme elle fait déjà. 

Il faut vouloir accéder aux opportunités, s’en donner les moyens mentalement et vibratoirement.

« On ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs ».

Mais voilà, la seule volonté ne suffit pas. On est plein de bagages, de croyances, de peurs, de doutes, de limites. En digital, on compose avec les algorithmes et déjà peut-être avec des intelligences artificielles. Dans tous les cas, on compose déjà avec des intelligences émotionnelles et de coeur. Nous sommes et restons humains, parlons et traitons avec des êtres humains, clients ou pas.

Et puis, même dans la communication digitale, dans l’entrepreneurariat: ça fonctionne quand c’est juste et au bon moment. C’est au-delà de nous, c’est plus fort que nous. Autrement chaque action marketing et communication que nous entreprenons aurait un taux de conversion/succès/retour de 100%. Est-ce une question de moment? Mais alors qui décide de ce juste moment? Qui décide aussi de toujours m’envoyer des clients MAgnifiques?

Volonté, énergie-moyens et impatience

Vouloir changer et/ou avoir déjà enclenché un processus de changement amène des résultats dans un temps X. Rome ne s’est pas faite en un jour, tous les entrepreneurs à succès se sont investis dans leur entreprise et on fait preuve de résilience. Parfois, le résultat est venu rapidement et d’autres fois, il a fallu être patient. Nous conduisons une entreprise, c’est un plus qu’un marathon, c’est un ultra!

Une transformation est longue et parfois plus lente que ce qu’on croyait. Le succès est déjà là par intentionnalité, neuroplasticité ou autres techniques de projection, puisque le temps linéaire n’existe pas. Vouloir changer est différent de changer. Vouloir avoir de la visibilité sur LinkedIn demande de se donner les moyens, de s’ouvrir à ses possibilités et d’y consacrer énergie, temps et budget…. Et cela demande de la patience.

Je me rappelle avoir eu une discussion avec une cliente qui voulait que tout soit prêt dans le mois après le démarrage de notre accompagnement. La volonté est là. C’est un bon point, c’est la base. Le mental est ok, les moyens temps-argents aussi, nos agendas également. Sauf que ce n’est pas tout: quid des autres freins, des croyances… de la peur de se mettre en scène, d’oser s’exprimer, d’être certain d’avoir quelque chose de pertinent à dire, de trouver sa singularité. Aller mettre le doigt sur le blocage et laisser le processus de guérison s’enclencher à son rythme. Et donc patience; chaque chose en son temps.

Notre évolution est un investissement.

Le bon timing pour se transformer

Dans ce monde où tout s’accélère, chaque chose a donc son timing et son propre cycle de vie, de mouvement, de transformation; à chaque semblant d’aboutissement, une autre porte s’ouvre, un univers de possibilité est alors accessible.

Devenir indépendant est une transformation. Doubler son chiffre d’affaires est une transformation. Se reconvertir est une transformation. Se retrouver pour s’aligner est une transformation. Monter un nouveau cours est une transformation. Laisser tomber une part de son passé est une transformation. Avoir un nouveau boss est une transformation. Communiquer sur les réseaux sociaux est une transformation. Faire des vidéos est une transformation.

Chaque transformation a son propre rythme pourquoi seriez-vous différent? Quel est votre rythme?

Observez la nature:

  • La formation et le mouvement des vagues
  • Le cycle de la lune, qui souvent correspond aux menstruations, annonce aussi les marées
  • Le cycle du soleil pour le jour et la nuit
  • Les saisons, de trois mois en trois mois
  • Les années
  • 9 mois de gestation pour conduire à une naissance
  • Ma voiture, qui se nourrit d’essence
  • Ma journée rythmée par les repas, mes routines, l’heure du lever et du coucher, etc.

Un cycle de travail lent pour mon grand projet

Aujourd’hui, j’ai choisi un cycle de travail lent. Je l’ai constaté. Je suis d’un rythme lent. Parce que la vie me l’a fait comprendre. Parce que j’ai entamé un processus de transformation en 2014 au décès de mon père, que celui-ci n’a commencé à émerger qu’en 2016 pour finalement se révéler et s’incarner pleinement fin 2018. Et puis, depuis, tout se passe en interne, à l’intérieur de moi, avant de pouvoir sortir.

Alors depuis plus d’un mois, je me lance dans un grand projet qui verra le jour dans 12 mois; un an, presque jour pour jour après avoir reçu l’information dans mon coeur.

Opter pour un cycle de travail lent, c’est choisir d’y consacrer mon énergie un jour par semaine au moins et de laisser ce grand projet se processer en arrière-plan.

J’accepte pour cela de laisser aller ce qui n’était plus aligné, de dire non à ce qui sera trop consommateur d’énergie, faire de la place pour laisser venir, incuber, émerger. C’est plus qu’une acceptation, c’est presque une obligation, car aujourd’hui, je ne peux plus me permettre de faire l’économie de qui je suis et de ce qui demande à être pleinement là pour le plus grand bien de tous.

12 mois pour tisser chacun des fils qui permettront à ce projet d’avoir l’impact que je vois, le sentir pleinement prendre place en moi et en chacune des personnes qui s’y investiront à mes côtés. A suivre…

Des cycles sur-mesure

Et puis à côté de cela, des accompagnements en stratégie digitale pour des entreprises, des programmes d’accompagnements 1-1 ou en groupe, le Mouvement pour un business et marketing conscients, des workshops et des expérimentations saisonnières.

Mes méthodes de travail ouvrent vos consciences pour intégrer pleinement vos ressentis dans vos plans; de l’ombre à la matière en passant par la lumière: de votre intuition à votre plan d’actions. Allons vers un marketing -digital-intuitif, conscient et concret, surtout simple et évident.

Tout se transforme… on repart des bases, on révèle et on déploie

Les accompagnements en marketing digital intuitif et quantique: uniques et exclusifs et sur la durée, un minimum de 3 mois. Car évidemment, la transformation s’effectue à son propre rythme avec le soutien de votre volonté. Contactez-moi pour me parler de vos envies d’évolution!

Les workshops saisonniers: j’ai commencé le 21 mars 2018 puis à chaque changement de saison viendra un workshop pour allier les énergies terrestres et de l’univers à nos/vos envies d’évolution et les intégrer dans un plan marketing et communication -digital. Regardez le programme du workshop « Aligner son être et mieux communiquer ».

Le Mouvement pour un business et marketing conscient: un cycle qui dépend du nombre de participants et qui vous permet de co-créer plus de conscience et d’intuition dans votre entreprise ou votre évolution.

Les Tendances et Impulsions qui sont des workshops annuels.

Des expérimentations sous forme de rencontre ou d’ateliers exclusifs: abonnez-vous à ma newsletter pour être certain-e de recevoir les prochaines dates.

On se voit donc aux prochains cycles 🍀

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.