La newsletter reste un outil de communication efficace à condition de respecter un élément clé : envoyez vos newsletters aux personnes qui ont choisi de les recevoir.

Cartonnez avec votre newsletter

La récolte d’adresses est un élément décisif pour le succès de votre newsletter. Il faut que les destinataires aient décidé de les recevoir : par exemple par un abonnement/inscription via votre site internet, ou par un concours (en ligne ou sur un stand) incluant une case à cocher.

L’abonnement à votre newsletter doit être clair, sans ambiguïté, sinon vous risquez d’être considérés comme un spammeur. En Suisse, le spam est punissable (Loi fédérale contre la concurrence déloyale, voir al.o). De plus, en envoyant vos newsletters à des gens qui ne les ont pas désirées, elles ne seront pas lues et mises directement à la poubelle. Un carnet d’adresses newsletter constitué dans les règles vous apportera bien plus de succès et vous évitera des problèmes.

Découvrez nos conseils en vidéos pour votre succès.

Je vous invite à consulter notre dossier sur les newsletters d’entreprise et à lister l’ensemble des modifications que vous devrez apporter à votre stratégie.

N’oubliez pas de transmettre à votre webmaster votre volonté d’ajouter un formulaire d’inscription ou une case à cocher dans votre formulaire de contact pour recevoir la newsletter. C’est ce qu’on appelle l’opt-in.

Peut-être que vous aurez moins d’adresses, mais elles seront qualifiées : vos taux d’ouverture et de clics augmenteront. Mieux vaut l’envoyer à moins de personnes et avoir plus de résultats plutôt que de l’expédier à une grande quantité et obtenir une image de spammeur et des ouvertures moins élevées. Votre objectif est bien de générer du trafic sur votre site pour consulter vos prestations, vendre, obtenir des inscriptions à un événement, etc. Non ?

À vous de jouer donc !

 

Participez à nos formations pour réaliser une newsletter efficace ou pour convertir les ouvertures en prospects !

Acticle précedent

La communication pour PME au FENV 2014

Article suivant

Faut-il accepter toutes les relations sur LinkedIn ?

4 Commentaires

  1. 9 septembre 2014 at 7 h 25 min — Répondre

    J’adore ta nouvelle newsletter en format vidéo, Valérie ! Super.
    Moi j’utilise Aweber, qui est un des outils que tu as mentionnés. Il est encore plus puissant que Mailchimp, mais le grand désavantage c’est que les caractères spéciaux ne s’affichent pas bien. Comme ma newsletter est en Anglais ça ne pose pas de problèmes, mais je conseille également Mailchimp à mes clients francophones 🙂
    Je me réjouis déjà de voir la prochaine vidéo 🙂
    Sarah

  2. 9 septembre 2014 at 7 h 42 min — Répondre

    Hello Sarah !
    Merci ;-)))) Ca me fait plaisir.
    Tu as raison, dans les newsletters que je reçois d’anglophones, il manque toujours l’accent sur mon prénom ou alors j’ai une série de caractère pour remplacer le « é », donc pour la personnalisation et la proximité, c’est pas top. Mais comme tu dis, il est puissant, alors on peut admettre certains défauts 😉
    Stay tuned pour la prochaine, un rythme d’une fois par mois avec des conseils vidéos : tu peux t’abonner ici si jamais : valeriedemont.ch/newsletter.
    A bientôt on ou offline

  3. 9 septembre 2014 at 12 h 04 min — Répondre

    Bravo pour le grand saut ! Et j’adore le sofa !

  4. 9 septembre 2014 at 12 h 14 min — Répondre

    Merci Steve ! Si vous connaissiez toute l’histoire de ce canapé 😉 Il est à l’origine d’une grande réflexion avec Eric Perren d’Alphazoom (qui a réalisé la vidéo) mûrement réfléchie et pesée pour justement ce grand saut 😉
    Au plaisir de vous relire sur le blog.
    Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *