+
Blog

Sophie de Bobiskuit, une communication travaillée : authentique et sans filtre

communication authentique travaillée sans filtre

Discussion en vidéo sur une communication travaillée qui sait rester authentique et sans filtre. Avec Bobiskuit, Sophie est 100% elle-même et elle s’éclate avec sa communication sur Instagram.

J’ai rencontré Sophie Le Tanneur Pelpel de Bobiskuit dans un cours chez Romandie Formation en 2017. Tout de suite, on a accroché. Nous avions plusieurs points communs, dont cette énergie d’entrepreneur, mais aussi et surtout un petit grain de folie qui nous rend uniques et authentiques.

Sophie a fondé en mars 2017 un Insta Business et comme Instagram, les posts et surtout les stories, se prêtent assez bien à la communication authentique. J’ai souhaité l’interviewer pour vous la présenter et approfondir la communication avec le coeur, l’authenticité : une communication sans filtre, comme le dit Sophie.

Dans cette vidéo, nous parlons donc entrepreneuriat, Instagram et authenticité. Plus bas vous trouvez la retranscription de cette interview vidéo.

Découvrez notre discussion autour d’une communication travaillée et authentique

Sophie, parle-nous de ton business…

J’ai 36 ans, j’ai monté un insta business en mars 2017. Je suis une spécialiste du marketing. Je suis passionnée de Food depuis toujours et j’ai un fort besoin d’indépendance. Les deux m’ont mené à construire un business autour de biscuits personnalisés pour les entreprises.

Et en parallèle, j’ai un business de community management, de newsletters et storytelling dans le domaine du Food.

Et comment es-tu arrivée à te mettre à ton compte ? Quels ont été ton parcours et ta réflexion ?

Me mettre à mon compte c’est fait très naturellement. Ce désir était enfoui au fond de moi. En devenant maman, j’ai eu une grande révélation. Un besoin d’authenticité et de faire jaillir qui j’étais. En prenant du temps pour moi et cuisinant, j’ai démarré des biscuits personnalisés puis j’en ai donné à gauche à droite. Une amie m’a fait une commande pour un baptême. J’ai amélioré ma recette, ma méthode et puis je me suis lancée. En venant du marketing, je me suis prise au jeu pour le naming, le branding, pricing, etc.

J’avais besoin d’avoir un projet à moi.

Après 1 an comment tu te sens ?

Je suis encore plein d’énergie. De beaux projets arrivent et mes clients me laissent carte blanche. Regarder ce que fait la concurrence me stimule, alors qu’avant cela me mettait de la pression.

Ce qui m’aide beaucoup, c’est le réseau de femmes Genuine Women : on a toutes des forces pour s’entraider. C’est difficile de travailler seule, il y a des périodes de doutes et avoir quelqu’un qui t’aide à relativiser c’est précieux.

Pourquoi Instagram, pourquoi pas un site web comme tout le monde ?

J’ai commencé avec un site web Bobiskuit sur WordPress . C’était compliqué, j’étais arrivée au e-shop. Puis en abordant le SEO, et tout ce qu’il fallait faire, je devais me forcer. Donc je procrastinais.

À côté j’avais mon compte Insta perso.Un jour, j’ai compris comment je consommais : pour chercher l’inspiration, je vais sur Pinterest ou Instagram, plus que sur Google, et je me suis dit que c’est là que je devais aller. Les chiffres le prouvent, ma cible est clairement sur Insta.

N’importe qui peut transformer son compte en business sur Instagram, donc ça a été très vite. Puis j’ai ciblé mes hashtags et j’avais les photos, donc c’était parti. J’ai trouvé mon rythme, observé mes stats et je m’amuse avec mes stories.

As-tu plus de résultats sur tes stories ou sur les posts dans le feed Instagram ?

Plus d’échanges sur les stories, car c’est dynamique. Les gens consomment ce qui est dynamique.

Je prends beaucoup de temps pour répondre. On instaure très rapidement une relation. J’échange très facilement. Je pose des questions dans les stories, ils me répondent. C’est un peu le Messenger en images.

style communication authentique

Je sais que tu prends du temps pour créer tes photos pour ton feed Insta. Dans tes stories tu te lâches. Finalement, lequel des deux représente une communication plus authentique ?

Les 2 sont authentiques, mais différemment :

  • les stories : sont spontanées et directes. Sans filtre, je dirai. C’est un peu le back-office.
  • Dans mon feed : je suis authentique, car c’est moi et mon style, mais je travaille mon univers. Il est à moi, personne ne peut me l’enlever. C’est un peu magique. Il n’y a pas de photos de quelqu’un d’autre.

Les images du feed représentent mes valeurs, celles de Bobiskuit et les miennes. Il s’agit des mêmes valeurs. Je travaille avec les entreprises locales, je fais attention à ce que je consomme, j’utilise les matières premières biologiques et locales. Je mange peu de viande, je ne suis pas végétarienne, je ne parle pas de viande, ni de vegan.

c h a u d c a c a o Vous avez mis le nez dehors?! Je sais c’est horrible…ça va passer, en entendant y’a mon chocolat qui m’appelle! Au blender, lait d’avoine chaud, cacao, 1 cuillère de miel, 1/2 banane, un soupçon d’écorce d’orange! Bzzzzzzrrr (son du blender) c’est prêt, c’est bon, ça tient au corps! C’est parti! Bonne journée ? ——————————————————- #foodlover #lovelovelove #f52grams #huffposttaste #patisserie #thebakefeed #thefeedfeed #homebaking #foodpoetry #àtaaaaable #foodpics #foodporn #lausanneIGers #foodista #igerslausanne #chocolatchaud #sanssucres #jemangedoncjesuis #nosugarchallenge #homemadewithpassion #bobiskuit #miamcestbon #jaifaim #blogger_ch #creativepeople #foodphotographer #sanssucresajoutés

Une publication partagée par ??Foodista ➕Food CM (@bobiskuit) le

 

J’imagine que tu mets autant de coeur dans ta relation client et avec tes différents partenaires que dans tes produits. Comment est-ce que cela se manifeste chez toi ? C’est conscient ? Volontaire ? Es-tu la même personne qu’en ligne ?

En fait j’y ai beaucoup réfléchi surtout quand j’ai eu des gros clients d’une certaine renommée. Mais en fait, ce n’est pas possible. Je suis comme je suis.

Les gens consomment Bobiskuit et mon community management, car je suis comme ça.

On recherche tous l’authenticité, on a plus envie de mentir, faire croire que la vie est toute rose. J’ai essayé d’être un peu plus « coincée », mais je n’y arrive pas du tout. Je suis comme ça : je suis sans filtre.

C’est très agréable, je m’étais enfermée dans un personnage pendant trop longtemps.

Les clients te choisissent toi et pas une autre, car ils aiment comme tu es. Il faut avoir confiance et toi. Et s’ils n’aiment pas qui tu es, il faut être toi même sinon ça ne fonctionnerait pas.

 

Et concrètement comment tu fais pour être authentique, comment y es-tu arrivée ?

Encore une fois c’est mon réseau des Genuine qui m’a aidé. On est toute sans filtre. Ce regard bienveillant m’a appris que c’était ça ma valeur ajoutée : je suis ma valeur ajoutée. Il faut avoir confiance en soi. Quand tu te trouves et tu comprends qui tu es, tes forces et tes faiblesses. Tu peux foncer.

Merci beaucoup, Sophie, d’avoir pris du temps avec nous, d’avoir été ouverte, sans filtre. On peut te suivre sur Instagram @Bobiskuit ou sur ta page Facebook.

Toutes les deux, on espère que notre discussion vous aura inspiré et conforté sur votre chemin vers plus d’authenticité dans votre communication. Soyez vous-même dans votre business !

Le temps est extensible
Le temps est extensible et il dépend de notre perception. Il y a le temps qui défile, celui qui passe, il est linéaire. Il a la même durée pour chacun de nous. Comment se...

Commentaires

  1. Audrey_gflr dit :

    Merci Valérie pour le partage de cette rencontre. Joli projet et quel bel univers que celui de Bobiskuit. Très inspirant… Bravo!

    1. Merci Audrey 😉 A très bientôt, Valérie

  2. K PUB dit :

    Intéressant comme article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences.