Bonnes pratiques e-mail marketingPour créer une newsletter efficace, sans spam : un zeste de stratégie de communication, une collecte soignée d’adresses e-mails, un contenu à valeur ajoutée, et votre touche personnelle ! Découvrez 6 points clés pour que votre newsletter soit lue, transférée, partagée et surtout vous génère des clients !

Le jeudi 24 janvier 2013, c’est sur le thème des newsletters que les Mampreneurs de Suisse se sont réunies à Lausanne avec Laurence Zaied, de Simply Social comme intervenante.

Vous pensez peut-être que les newsletters n’ont plus de raison d’être avec l’apogée des réseaux sociaux. Avec statistiques à l’appui (source MailChimp), Laurence nous montre que les newsletters sont un outil de communication impactant (l’étude les Romands et le 2.0 a démontré la même chose) :

  • 66% des personnes consultent leur mail 1x par jour.
  • 77% accèdent à leurs mails toute la journée de manière pratiquement compulsive.
  • 72% vérifient leurs mails depuis leur lit.

Tout comme, réaliser un site web est devenu à la portée de tous avec des outils comme Joomla ou WordPress, c’est aussi possible d’élaborer sa newsletter soi-même. La condition pour le succès d’un email marketing est la même que pour tous les projets : investir du temps et une réflexion.

1. Définir les objectifs de votre newsletter

Les deux grands axes que peuvent prendre votre newsletter est d’une part de fidéliser vos clients (créer une relation durable, augmenter le ré-achat ou vendre d’autres services), et d’autre part, rechercher à transformer vos prospects en clients. Le tout étant de savoir comment valoriser vos prestations, selon l’objectif que vous souhaitez atteindre, par du contenu. Puis, vous définirez à quelle fréquence vous pouvez l’envoyer compte tenu de vos ressources, et finalement l’outil que vous utiliserez.

2. Récolter les adresses e-mails

Vous ne pouvez pas envoyer votre newsletter à tout votre carnet d’adresses. La loi dit que les données d’une personne ne peuvent pas être utilisées à son insu. Elle doit avoir désiré recevoir votre newsletter (Opt-In). Une case pré-cochée sur votre site internet ne fonctionne pas non plus (Opt-out). La bonne pratique veut que vous insériez la question sur votre site Internet par exemple dans un formulaire de contact, d’achat, etc. Vous le ferez car une newsletter souhaitée est plus efficace : l’abonné l’attend, parfois avec impatience. Elle aura un meilleur taux d’ouverture, de lecture, de clics, etc.

Vous devez créer une liste de distribution composée au minimum de l’e-mail. Lorsque vous réalisez votre formulaire, pensez à récolter les informations nécessaires en vue d’une éventuelle segmentation, afin de cibler plus précisément vos contacts.

Au début, votre liste de destinataire aura l’air petite. Pour la grossir, vous pouvez :

  • Inviter l’ensemble de vos contacts à s’inscrire à votre newsletter.
  • Insérer une case à cocher dans les différents formulaires de votre site le formulaire de commande, dans le formulaire de contact.
  • Encourager l’inscription. Offrez un cadeau.
  • Promettre de bonnes affaires/offres exclusives rien que pour les abonnés de la newsletter.
  • Donner la possibilité  à l’abonné de gérer ses préférences et de se désabonner s’il le souhaite.

3. Définir le contenu de votre newsletter

Essayez d’apporter de la valeur ajoutée, quelque chose en plus dans le quotidien de vos abonnés. Votre touche personnelle fera également la différence; en tant qu’indépendant (marque de grande consommation aussi) vous devez vous démarquer. N’hésitez pas à vous impliquer et donner votre touche personnelle !

Avec les réseaux sociaux et le web 2.0, c’est aussi facile de faire parler vos clients, de leur donner un espace dans votre newsletter. Ce sont vos meilleures références, et, le consommateur fait confiance aux recommandations de ses pairs. Vous pouvez également les impliquer dans la création de nouveaux produits, services, c’est ce qu’on appelle la co-création. La veille reste aussi un moyen efficace pour la curation de contenu.

4. La fréquence de votre newsletter

Laurence recommande un minimum d’une fois par mois pour maintenir le lien,, en évitant les lundis et vendredis. Tout dépend de votre objectif et de votre activité. Les sites de e-commerce comme LaRedoute, MonShowRoom.com ont des newsletters ciblées plus fréquentes avec des promotions. Ils annoncent le contenu et la fréquence à l’inscription !

A partir du moment où vous avez décidé d’une fréquence, c’est un rendez-vous que vous proposez à vos clients, il faudra vous y tenir.

5. Faites de votre newsletter un outil efficace

L’objet de votre e-mail marketing doit être percutant et l’expéditeur identifiable, et contiendra 60 caractères maximum. Votre visuel aura les couleurs de votre entreprise. Le texte sera lisible. Pour ne pas être considéré comme un spammeur par les logiciels, insérez des images sympas, de bonne qualité et pas trop lourdes. Votre newsletter devrait peser un maximum de 150ko afin d’être bien téléchargée. Les boutons d’actions doivent être évidents, un lien texte n’est pas suffisant.

Vérifiez la compatibilité de votre template avec les smartphones, tablettes, etc. et bien entendu, il faudra tester votre e-mail pour être certain que sa présentation et son contenu conviennent à Outlook, Mail, Gmail, Hotmail, Yahoo, etc.

Le pied de page ou footer contient les informations administratives, de réassurances, le lien de désinscription et bien entendu vos coordonnées.

6. ne pas spammer votre liste de distribution

1. Envoyer avec autorisation
2. Ne pas ressembler à un spammeur (regardez vos spams : faites le contraire !)
3. Utiliser un expéditeur crédible et identifiable
4. Etre clair sur le contenu de la newsletter
5. Rendre la désinscription simple et efficace

Alors : prêts pour créer votre newsletter ?

Acticle précedent

Intégrez vos collaborateurs à votre stratégie réseaux sociaux

Article suivant

Utiliser les offres Facebook pour des promotions exclusives pour vos fans

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *