Avec des objets d’emails soignés, vous augmentez le taux d’ouverture de vos newsletters. Découvrez 10 astuces dont : symboles, personnalisation, précisions, etc.

Tous les bons e-marketeurs le savent, l’email est loin (très loin) d’être mort. Si certains ont annoncé sa fin avec l’avènement des réseaux sociaux, depuis que nous avons tous un smartphone dans la poche, l’email s’est d’autant plus ancré dans notre quotidien. Si vous utilisez l’email marketing, les newsletters, pour communiquer avec vos clients, l’un de vos premiers soucis est nécessairement de maintenir un bon taux d’ouverture de vos emails.

Plusieurs facteurs influent sur le taux d’ouverture : le prestataire d’emailing que vous utilisez, votre nom d’expéditeur, vos taux d’ouverture précédents, etc… Mais le principal élément qui va permettre à votre email d’être lu (ou non) reste l’objet.

Vous devriez systématiquement consacrer au moins 15 minutes, juste pour la rédaction de l’objet de votre email.

Je vous livre ici quelques astuces pour écrire un objet d’email qui augmentera vos taux d’ouvertures.
objet email efficace newsletter

1. Soyez bref

Un objet d’email se doit d’être court. Suivant les plateformes (Gmail, Outlook, Yahoo!…), votre objet sera affiché de manière plus ou moins longue. Alors soyez bref et évitez de dépasser 50 à 75 caractères.

Exemples :

Amazon : Remplissez votre bibliothèque à petits prix !‏

Zalando : Des tops & t-shirts rien que pour moi !‏

2. Les informations importantes en début d’objet

Comme vous ne contrôlez pas la longueur de l’affichage de votre objet, positionnez les informations importantes au début de l’objet.

Exemples :

Autour de bébé : Rabais exceptionnels sur les chambres de bébé. Pour de beaux rêves…

Coop Supercard : + 200 superpoints et le nouveau prospectus des primes

3. Utilisez des symboles

Utilisez des étoiles ou des symboles pour faire ressortir votre objet de la longue liste d’emails reçus par vos abonnés. Mais n’en abusez pas non plus !

Exemples :

copie outlook

 

4. Evitez le remplissage

Vous devez faire court et incisif alors supprimez tout mot de remplissage : merci, bonjour etc…

 

5. Soyez précis

Exprimez clairement le contenu de votre email dans votre objet. Plus vous serez vague et moins vous donnerez envie de cliquer sur votre email.

Exemples :

Izneo : Un nouveau site et une nouvelle application pour izneo‏

Canva : Fresh and Fun Facebook Covers‏

6. Utilisez une date limite

Si le contenu de votre email le justifie, spécifiez une date limite dans l’objet de votre email. Le sentiment d’urgence favorise l’ouverture.

Exemples :

Dynapresse : J-10 avant Noël, nos idées cadeaux imparables‏

Hewlett Packard : 2 jours ! SFr. 0.01 le tirage photo‏

7. Personnalisez

Votre base de données contient le nom et/ou le prénom de vos contacts email ? Utilisez ces données dans votre objet. Elles renforceront le sentiment de proximité avec vos abonnés.

Exemples :

Viadeo Live : Laurence, que s’est-il passé dans votre réseau cette semaine ?‏

Amazon : Laurence Zaied, les romans à lire en ce moment‏

8. Pas de capitales

N’écrivez pas vos objets en lettres capitales même pour un seul mot. L’utilisation des capitales en web équivaut à un cri. Et vous ne voulez pas crier sur vos abonnés. D’autre part, les plateformes emails considèrent en général les objets d’email en capitales comme du SPAM.

9. Relisez-vous

Il n’y a rien de pire pour vos taux d’ouverture qu’une faute d’orthographe ou de grammaire dans l’objet de votre email. Alors prenez le temps de vous relire.

10. Testez !

De temps à autre, testez vos objets d’emails. Rédigez deux objets d’email vraiment différents, sélectionnez une petite partie de votre base et envoyez à chaque segment un objet différent (la majorité des outils d’emailing permettent de faire ces tests simplement). Au bout d’une heure ou deux, vous savez en général quel est l’objet le plus efficace à envoyer au reste de votre base.

 

Pour comprendre comment utiliser en détail l’ensemble de ces canaux, rendez-vous le 6 février à Lausanne pour le cours inter-entreprises « Une newsletter pour fidéliser et générer des prospects »

Acticle précedent

Générez du trafic sur votre site web avec Twitter

Article suivant

Facebook pour votre entreprise - notre méthode

6 Commentaires

  1. 24 février 2015 at 7 h 59 min — Répondre

    Merci beaucoup Laurence pour cet excellent article. J’aime bien l’idée de proposer des exemples concrets 🙂

    • 24 février 2015 at 9 h 25 min — Répondre

      Je suis d’accord avec toi Matthieu. Les exemples concrets apportent une vraie valeur.

    • 24 février 2015 at 14 h 52 min — Répondre

      Merci Matthieu 😀

  2. 24 février 2015 at 8 h 05 min — Répondre

    Merci Valérie et Laurence pour ces astuces.

    Je ne savais pas que les mots en lettres capitales étaient un cri et considérés comme des spam.

    Au plaisir de vous lire tout bientôt,

    Brigitte Kubicki – VdS assessment sàrl – Associée – Développement de ressources humaines

    • 24 février 2015 at 9 h 27 min — Répondre

      Hello Brigitte,
      j’espère que tu vas bien. Ce style d’écriture est assez agressif. Ca me fait penser aux bandes dessinées 😉 Plein succès avec ta newsletter. A bientôt.

  3. […] Seul un objet irrésistible génère une ouverture systématique des emails. Pour que votre newsletter soit lue, vous travaillerez votre objet comme une accroche de page de vente (ex. « Etes-vous … ou … ? » ou « 10 conseils pour … ». Pour aller plus loin sur la rédaction des objets, vous pouvez également lire mon article écrit pour Valérie Demont sur ce sujet : 10 astuces pour des objets d’email efficaces […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *